L'Histoire de Lunel

Lunel à travers les âges

L’origine de Lunel remonterait à l’an 888, on retrouve des documents de l’époque attestant que la ville était alors une baronnie regroupant 13 villages. Au début de l’an 1000, Lunel passe aux mains de Bernard d’Anduze, baron de Sauve avant d’être léguée à la famille des Gaucelm, seigneurs de Lunel. Au fil des siècles suivants, la ville va se développer grâce à la renommée de son école juive et la qualité de ses clercs et chercheurs en médecine, astronomie… En 1295, Lunel est rattachée à la couronne de France par Philippe le Bel.

 

Vont ensuite s’alterner des périodes de prospérité et de conflits, Lunel subira plusieurs sièges, entre autres pendant les guerres de religion, jusqu’à la paix d’Alais en 1632 où les fortifications de la ville seront démantelées. C’est plus tard que certains ordres religieux tels que les Templiers, les Franciscains participeront à la construction et au développement de la ville et lui laisseront un patrimoine exceptionnel.

 

 

N'hésitez pas à visiter le site de l'Office de Tourisme pour en savoir plus.

Le patrimoine historique

Les halles

Construites entre 1908 et 1910, les halles sont situées à l’emplacement de l'ancien presbytère. Elles représentent un bel exemple de construction typique du style 1900, semblable aux halles parisiennes de l’architecte Victor Baltard. L'association armature métallique et briques ainsi que les grandes surfaces vitrées allient esthétique et fonctionnalité. L’entrée est surmontée des armoiries de la ville. Restaurées en 1987, les halles sont aujourd'hui un lieu de commerce mais également un lieu de rencontre et d'échange.


+ d'infos sur la page Marchés

 

 

L'office de tourisme

Ce bâtiment en longueur, ouvert par quatre grandes arcades en plein cintre, est l’ancienne halle aux poissons qui date de 1821. Les travaux pour la création du Musée de la Tour des Prisons entre 2012 et 2014 ont été l’occasion de restructurer les locaux pour accueillir les visiteurs dans un espace aéré contemporain et lumineux.
 

+ d'infos sur le site de l'Office de Tourisme

 

 

La Tour des Prisons

Située sur l'ancienne demeure seigneuriale des Gaucelm, la tour a été érigée au Moyen-Age. Après avoir constitué un site défensif pour l'accès à la cité, elle fût transformée en prison pendant les guerres de religion. Un usage qu'elle conservera jusqu'en 1917. Plusieurs mois ont été nécessaires pour rénover ce lieu chargé d'histoire afin d'en faire un musée qui a ouvert ses portes en 2014. Une belle manière de restituer aux Lunellois ce pan d'histoire et de la faire connaître aux touristes de passage.
 

+ d'infos sur le musée de la Tour des Prisons

 

La porte Notre-Dame

La porte Notre-Dame est l’un des vestiges les plus imposants de la première enceinte médiévale, qui délimitait sur une superficie de 9 ha, le castrum. Cette enceinte était marquée par des remparts qui comprenaient 5 portes. Aujourd’hui, la porte Notre-Dame est la seule subsistante. Elle a été restaurée en 2009 pour lui rendre son cachet d’antan.

 

L’Église Notre-Dame du Lac

Rebâtie au XVIIème siècle après les guerres de religion, l’Église Notre-Dame du Lac est un monument lunellois emblématique. Elle a conservé, de l’époque médiévale, une tour-clocher à caractère défensif. En 2007, un chantier colossal a permis de rendre toute sa splendeur à la tour-beffroi de 32 mètres, repère visuel et identitaire des Lunellois. Une rénovation spectaculaire couronnée par la mise en lumière de l’édifice.


L’orgue Cavaillé-Coll, construit par Aristide Cavaillé-Coll en 1856 et classé au titre des monuments historiques en 1977, fait également l’objet d’attentions régulières notamment de la part de l’association des « Amis de l’orgue de Lunel ». Son parfait état de marche permet d'organiser régulièrement des concerts.

 

 

 

 

La maison gothique

L'architecture de cette maison, appelée à tort « Hôtel Philippe le Bel », est caractéristique des XIIIe et XIVe s. Les fenêtres ogivales, qui ajouraient la façade dans toute sa largeur, présentent pour la plupart un décor sculpté, difficilement interprétable. Le personnage figuré, tenant deux fleurs de lys avec ses mains, pourrait représenter une allégorie du pouvoir royal.

 

 

 

La Place des Caladons

La place Jean Jaurès, dite des Caladons, est une ancienne place de marché. Dans le passé, des passages voûtés semblables à celui qui reste devaient border chaque face de la place. Au fil des années, la place a retrouvé son statut de place vivante.
À son centre, trône depuis 2003, la statue du Capitaine Ménard, qui a repris place devant sa maison natale et dans sa rue. En 2013, la place s’est offert une deuxième jeunesse avec la création d’une belle fresque en trompe l’œil et la réfection des piliers des Caladons.

 

 

 

Le musée Médard

Après 18 mois de travaux, l’ancien hôtel Paulet, successivement Hôtel de Ville puis bibliothèque municipale, est devenu musée Médard en 2013. L’intérieur du bâtiment historique a été entièrement rénové pour créer le premier musée lunellois, réalisé autour de l’exceptionnel cabinet du bibliophile Jean-Louis Médard (1768-1841). En 2017, le musée a reçu l’appellation « Musée de France » et en 2018, il a signé la charte de l'association Môm'Art, qui garantit un accueil  de qualité pour les familles.

 

+ d'infos sur le musée Médard

 

 

La chapelle des Pénitents

Construite à la fin du XIIIème siècle par les Carmes, la chapelle a souffert des guerres de Religion (XVIème siècle). Vendu comme bien national lors de la Révolution Française, la chapelle des Pénitents a servi d'entrepôt jusqu'à être rachetée au début du XIXème siècle par les pénitents blancs qui la restaurent et y déposent tableaux et vitraux. Maintes fois détruite et reconstruite au cours de son histoire, cette chapelle conserve des vestiges de style gothique et laisse apparaître une portion du rempart de la cité lunelloise. La chapelle des pénitents blancs a bénéficié d'une grande rénovation en 2015. Elle abrite aujourd'hui la maison paroissiale qui y organise régulièrement des visites et des portes ouvertes.

 

 


L'Europe